Qu’est-ce que le béton décarboné ?

Avec le développement de l’urbanisation, il est difficile de passer un moment sans croiser le ciment. Que ce soit en campagne ou pire encore en milieu urbain, les constructions en béton sont le quotidien de la vue. Les escaliers, les murs, les routes, les appartements, etc., rien n’échappe à cette matière qui permet de construire de solides infrastructures. Cependant, le ciment et ses dérivés restent des produits polluants pour l’environnement à cause de leurs émissions en CO2. Il serait tout de même difficile de s’en passer. Sinon, on devrait retourner à des constructions précaires et peu résistantes. Toutefois, les innovations technologiques ont permis de mettre au point un nouveau type de béton : le béton décarboné. À faible émission de CO2, c’est l’avenir des constructions vertes. Découvrez à travers cet article le béton décarboné et sa conquête de l’univers des constructions modernes.

Découvrir le béton décarboné

Posséder des biens qui sauraient durer dans le temps reste l’un des meilleurs investissements qui soit. Cela l’est encore plus en immobilier car les constructions ne cessent de prendre de la valeur avec le temps. C’est la quête de cette résistance dans les immeubles qui a conduit à l’obtention du ciment. À base d’argile et de calcaire, le ciment permet de faire des constructions solides et résistantes. Quand on y ajoute du gravier, l’on obtient du béton, une matière de grande résistance qui entre dans toutes les constructions. Cependant, le béton armé, le plus connu et le plus résistant fait souvent face à la carbonatation. Un phénomène au cours duquel les barres en acier couvertes par le béton gonflent à cause de la corrosion et font éclater le béton ce qui entraîne des problèmes de durabilité de la structure. Le béton décarboné se présente alors comme la solution à cette défaillance dans les constructions à base de béton armé. Possédant les mêmes propriétés que ce dernier, il ne subit pas l’effet de la carbonatation et surtout est moins polluant. Le béton décarboné reste l’avenir des constructions vertes, avec de très faibles émissions en CO2.

Quelles utilisations pour le béton décarboné ?

Le béton décarboné est obtenu à partir d’un ciment qui ne subit pas de carbonatation, un phénomène au cours du séchage du béton pendant lequel le CO2 de l’air s’infiltre dans les pores du matériau cimentaire. Le béton reste alors intact depuis sa fabrication et n’entraîne pas avec le temps une corrosion des armatures de fer (due à l’humidité et au CO2 infiltré lors du séchage du béton) qu’elle couvre. Il ne laisse donc pas passer l’humidité de l’air contrairement au béton armé ce qui entraîne la carbonatation. Avec des propriétés semblables au béton armé, le béton décarboné peut servir dans les mêmes réalisations, immeubles, routes, etc. La construction d’infrastructures résistantes reste alors le principal avantage. Mais à la différence du béton armé, le béton décarboné ne subit pas la carbonatation. Il est donc plus résistant dans le temps que le traditionnel béton armé et ne favorise pas le ‘’cancer du béton’’. De la fabrication du ciment à l’utilisation du béton armé, il y a 5 fois plus d’émissions de CO2 que celui du béton décarboné. En matière de préservation de l’environnement, le béton décarboné reste la meilleure solution.