Comment peindre le béton ?

Il n’est toujours pas agréable de se contenter de la couleur grise du béton, encore que, l’on voudrait un cadre esthétique et un décor personnel qui, des fois, n’ont rien à voir avec la couleur grise. Que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur d’une construction, peindre sur du béton demande une démarche à suivre. La raison, c’est qu’initialement, une surface en béton n’est pas conçue pour supporter facilement la peinture. Mais, avec les innovations, il est désormais possible de peindre l’intérieur, l’extérieur, une structure, une finition ou un sol en béton. Comment faire ? Quels sont les outils ? Voici quelques éléments de réponse.

Le matériel nécessaire

Il est possible de réaliser cette tâche soi-même. Cependant, il faudrait avoir une idée des outils pour le faire et savoir comment les utiliser. Pour peindre un support en béton, il faut : un grattoir ou brosse métallique, un pinceau, quelques rouleaux de peinture à poils longs, des chiffons, du ruban pour masquer, un bac ou seau à peinture, un imperméabilisant, un apprêt et, bien sûr, une peinture pour béton. Il est également nécessaire de porter un équipement de protection, puisque peindre sur du béton demande l’utilisation de produits toxiques, comme le phosphate de sodium ou l’acide chlorhydrique. De plus, la peinture à utiliser a un niveau de toxicité non négligeable. Il faut donc prévoir dans le matériel, un gant, un masque et une combinaison pour se protéger. Une fois le matériel nécessaire réuni, l’étape suivante serait d’attaquer la surface à peindre.

La préparation de la surface à peindre

C’est une étape cruciale si le vœu est d’obtenir, à la fin, un rendu impeccable. La préparation commence par le nettoyage de la surface avec le grattoir et la brosse métallique. Il est également permis d’utiliser un nettoyeur à haute pression. Le but, c’est d’avoir une surface sans ancienne peinture, s’il y en avait, et assez lisse. C’est une étape importante surtout pour une surface à l’intérieur. Par la suite, il faut enlever la poussière et lessiver la surface avec de l’eau et du savon. Les chiffons seront indispensables pour cette étape. Le phosphate de sodium servira dans la foulée à enlever les taches d’huile ou de graisse sur la surface, pour que ces zones n’affectent pas le résultat final. Une fois le nettoyage terminé, il est recommandé de laisser sécher la surface pendant au moins 24 h.

Après, place à la correction des dégâts majeurs sur la surface : fissures, trous ou autres imperfections, à l’aide d’enduit de rebouchage. L’étape qui vient juste après est la correction de la porosité de la surface avec l’acide chlorhydrique dans de l’eau. Attention ! Il faudra être prudent, veiller à l’aération de la pièce, si c’est l’intérieur, et éloigner les enfants et les animaux. Un bon traitement de la surface empêche les effets de la moisissure et améliore la résistance de la surface aux intempéries. Il faut noter aussi que la surface doit être assez poreuse pour absorber la peinture et donner un résultat parfait.

Les couches de peinture

L’étape qui fait suite à la préparation, est le passage de la couche d’apprêt pour béton. Elle permet à ce que la peinture finale adhère correctement à la surface. Et enfin, place aux couches de peinture pour béton. Il y a différentes sortes de peinture pour béton ; il va falloir choisir la bonne. Par exemple, pour une touche particulière, une  bombe de peinture Belton  est adaptée pour tous supports, permet de couvrir une grande surface et est présente en plusieurs couleurs. L’application de la peinture sur la surface devra se faire en 2 à 3 couches. À la fin, il faudra laisser sécher la dernière couche au moins 24 h et ensuite nettoyer les outils. C’est l’essentiel à savoir, mais il est également possible d’en savoir plus sur comment peindre le beton .