S'informer

Bien choisir son terrain

Article publié le 18/04/2013

Bien choisir son terrain

Avant d'entamer la construction de votre maison, vous devez trouvez un bon terrain et savoir où le chercher.  Vous devrez ensuite effectuer votre choix de terrain à partir de différents critères  : parcelle individuelle ou lotissement, formalités, nature du sol, règles d'urbanisme, assainissement... Bref, avant de vous lancer dans les plans de votre future habitation, commencez d'abord par bien préparer le terrain.
 

Le type de terrain

Un des premiers critères de choix est le type de terrain. Préférez-vous :

  • un terrain isolé (on « en secteur diffus »)
  • un terrain en lotissement (« prêt-à-bâtir ») ?

Chaque solution a ses avantages et ses inconvénients. Les premiers offrent davantage de liberté. Les seconds plus de garanties.

 

Le prix

  • Le prix (1) doit correspondre à votre budget tout en respectant les prix pratiqués sur le marché. Des offices et des médias spécialisés (2) vous informent de l'état du marché foncier (prix des terrains, offre en diffus et en lotissement, perspectives et bons plans) et ce, région par région. Les prix ne sont bien sûr par les mêmes selon que l'on veuille lotir en Île-de-France, Alsace, PACA et Rhône-Alpes (prix élevés) dans le Nord-pas-de-Calais et Midi-Pyrénées (pour tous les budgets) voire dans les Pays-de-la-Loire ou le Centre (prix attractifs).
  • Le coût d'un terrain ne se limite pas au seul prix de vente. Pensez aux travaux, et aux frais, qu'il sera peut-être nécessaire d'engager pour la viabilisation : raccordement aux réseaux d'eau, d'électricité, d'assainissement, chemin d'accès, abattage d'arbres, etc. Acheter un terrain en lotissement constitue de ce point de vue un avantage : vous êtes sûr que toutes les infrastructures sont déjà existantes.


Points à surveiller pour réussir l'achat de votre terrain

 

  • L'emplacement. Soyez attentif à la proximité des transports, des écoles et des commerces.
  • La qualité de l'environnement est également importante : vue imprenable, présence de verdure, densité des constructions alentours, cadre résidentiel, proximité d’un site industriel. Ne négligez pas de questionner le voisinage, c'est  une source d’information importante.
  • Vous devez également étudier la configuration du terrain afin d'être certain que la construction de votre maison et le lieu de réalisation soient compatibles. En effet, si vous avez d'abord effectué l’achat du terrain avant de réfléchir au plan de votre habitation, vous risquez de devoir vous adapter aux contraintes du terrain : composition du sol, orientation, etc. Les terrains en pente nécessiteront d’importants travaux de terrassement qui pèseront dans le budget. Attention aux dimensions du terrain car une certaine distance peut vous être imposée vis-à-vis de la propriété voisine ou des voies publiques.
  • Les règles d'urbanisme sont à examiner (architecture, couleurs, matériaux...).
  • Examinez également l’orientation et l’exposition du terrain. Ce sont là des critères essentiels pour la construction puisqu’ils influeront notamment sur vos factures de chauffage.
  • Ne négligez pas la direction des vents car ils influent sur l'humidité, les odeurs ou encore le bruit.


Jamais en terrain conquis

 

  • La nature du terrain vous imposera certaines méthodes de construction.Est considéré comme « bon », un sol rocheux ou constitué de sable et de gravier. Méfiez-vous à l'inverse des sols argileux ou composés de remblai. Ces sols ne réclament pas les mêmes fondations. Vous devez absolument savoir de quoi est faite votre parcelle pour bâtir en toute sécurité. Assurez-vous aussi de l’absence de nappes ou de galeries souterraines. Si le terrain n’est pas situé dans un lotissement, il est plus prudent de faire réaliser une étude du sol par un géotechnicien pour déterminer sa qualité mécanique, sa capacité d’absorption, etc.
  • La superficie du terrain doit être également déterminée avec précision. Si vous achetez un terrain dans un lotissement, votre terrain a obligatoirement été borné. Ce n'est pas le cas sur un terrain diffus. Le cadastre ou les limites conventionnelles (clôtures, chemins…) ne sont pas des preuves suffisantes. La délimitation de votre terrain, pour être incontestable, doit alors obligatoirement être réalisée par un géomètre-expert. Notez que tout avant-contrat ou acte de vente d’un terrain constructible doit indiquer si le descriptif du terrain a fait l’objet d’un bornage. Si ce n’est pas le cas, vous disposez d’un mois après la signature de l’acte de vente pour signaler tout désaccord.


(1)    Le prix indiqué inclut la maison, le terrain, les frais de notaire, les frais de viabilisation et de branchements, les taxes de raccordement et l’assurance Dommage Ouvrage obligatoire, conformément à la Charte du Budget Global éditée par l’Union des Maisons Françaises.
(2)    Comme www.construiresamaison.com/annonce/terrain

Voir aussi...

Faire construire sa maison : quelques questions importantes à se poser.

Faire construire sa maison : quelques questions importantes à se poser.

Pour la plupart d'entre vous qui avez un projet de construction de maison, vous allez confier ...


Construire en béton

Fondations, murs, planchers, le béton propose un panel complet de solutions pour construire sa maison.

 

Maisons récompensées

Palmarès 2011 et 2012

Découvrez sur une carte la localisation des maisons récompensées en 2011 et en 2012.

carte de france

Nuage de Tags