Cas pratique

La Ferrière (85). Bepos-Effinergie : c’est déjà possible


.

 

Implantée en Vendée, l’entreprise La Bocaine se veut novatrice. Spécialisée dans la construction de maisons individuelles, elle cherche toujours à proposer le produit le plus en phase avec les attentes des clients, et la réglementation en vigueurTelle est en quelque sorte la genèse de la maison inaugurée à La Ferrière, petite commune de Vendée située à tout juste 10 km en Nord-Est de la Roche-sur-Yon.

« Cette maison constitue pour nous un laboratoire qui permet de tester la faisabilité d’une maison performante au plan énergétique, explique Denis Paquereau, Pdg de La Bocaine. L’innovation amène toujours à se poser des questions auxquelles nous nous devons d’apporter des solutions maîtrisées. »


Pas de compromis sur l’esthétique

 

Inaugurée le 15 novembre 2013, la maison de La Ferrière constitue la première réalisation labellisée Bepos-Effinergie et certifiée NF Maison Individuelle HQE par Cequami (1). Basé sur la RT 2012, ce label vise à anticiper les échéances futures en matière de performances énergétiques et, en particulier, la généralisation des bâtiments dits “à énergie positive” d’ici à 2020.

« En plus d’être performantes, nous avons voulu une maison qui soit esthétique, c’est pourquoi notre bureau d'étude a travaillé en étroite collaboration avec le cabinet d'architecture Karine Rouxel. Le bureau d'études thermiques Picard Joré nous aussi apporté une aide précieuse sur ce projet


L’idée de cette maison était avant tout de mettre en œuvre des techniques constructives classiques, voire éprouvées ou encore totalement inédites et toujours dans les règles de l’art absolues. Sachant qu’en plus, La Ferrière se situe en zone de sismicité 3 (risque modéré)…

Comme structure de base, l’entreprise a opté pour un bloc à bancher auto-bloquant de 15 cm d’épaisseur. « Sous avis technique du CSTB, le blocs particilier que nous avons utilisé est très intéressant car il permet un montage rapide à sec, et tout est prévu pour positionner les armatures il faut, sans risque d’oubli, en conformité avec le plan béton armé fourni par le bureau d'étude GPH (85).», reprend Denis Paquereau


Le choix logique de l’isolation thermique par l’intérieur

 

Une fois le mur monté, il suffit de remplir la partie creuse centrale de béton prêt à l’emploi - ici, un béton auto-plaçant spécifiquement développée par le partenaire bétonnier de l’entreprise - pour former un voile monolithique résistant. Cette structure verticale repose sur une dalle auto-portante coulée sur plots. Dans le cas présent, l’entreprise a coulé en une seule opération les murets de fondations, les plots et la dalle elle-même, d’une épaisseur de 12 cm. C’est le même béton auto-plaçant que celui des voiles qui a été mis en œuvre.
La construction bénéficie d’une isolation thermique par l’intérieur. Un choix raisonné puisqu’il s’agit de la technique la mieux maîtrisée et la plus utilisée en France. « Nous avons envisagé une isolation thermique par l’extérieur, mais avec tous les points singuliers à traiter, le défi devenait plus difficile à relever, surtout en prenant en compte le rapport performance / prix… » Sur les voiles prennent place 14 cm de laine minérale doublés d’une contre-mur intérieur en briques plâtrières de 4 cm d'épaisseur complété de 1 cm d'enduit de plâtre. Avec le choix d'une structure porteuse en béton de 15 cm, La Bocaine a pu augmenter l’épaisseur d’isolant tout en restant dans une épaisseur globale acceptable d’environ de 37 cm.


Pas de puits canadien ou provençal

 

Les surfaces vitrées représentent 32 m2 sur un total de 354 m2 de parois déperditives (ou environ 130/150 m2 de parois verticales). Les ouvertures intègrent des menuiseries à cadres en aluminium avec double vitrage. Le triple vitrage m’apportant pas grand chose compte tenu de l’orientation des ouvertures.
 

L’isolation horizontale du sol est constituée par 8 cm de polyuréthanne (PIR) recouvert d’une chape fluide. Pas de chauffage par le sol car surdimensionné compte tenu des performances thermiques du bâti. «Nous avons installé un chauffage par chaudière au gaz à condensation, qui assure aussi l’eau chaude sanitaire, détaille Denis Paquereau. Quant aux radiateurs, ils disposent d'électrovannes pilotées par la domotique de la maison.

Bien entendu, une ventilation double flux complète la liste des équipements intérieurs et assure le renouvellement et le qualité de l’air intérieur. » Pas de puits canadien ou provençal, tout à fait superflu pour cette réalisation et dans cette région de zone climatique H2b. « Il n’existe pas de puits vendéen ! »


Bepos-Effinergie grâce au photovoltaïque


La couverture se divise en deux zones : une terrasse non accessible, et une toiture en pente plus classique. L’ensemble s’articule autour d’une charpente en bois isolé par 28 cm de laine minérale. En sous-face, des plaques de plâtre à enduire constituent les plafonds de tous les espaces de la maison.

Dans cette configuration, la construction est en tout point conforme à la RT 2012 -20%.

En fait, ce sont les panneaux photovoltaïques posés en toiture qui en font une maison Bepos-EffinergieAinsi, la maison La Bocaine de La Ferrière produit plus d’énergie qu’elle n’en utilise, consommation domestique y compris (petit électroménager, réfrigérateur, télévision ...).

Sur les cinq usages réglementaires, la consommation d’énergie primaire attendue atteint - 122 kWhep/(m2.an) et une performance Cep sans photovoltaique de 46,8 kWhep/(m2.an). « Les panneaux permettent la production de 3 140 €/an TTC d’électricité revendues à EDF ». D’une puissance de 9 kW, la toiture solaire se développe sur une surface de 90 m2, dont les deux tiers (58 m2) produisent de l’énergie. « Nous avons opté pour cette solution pour des raisons esthétiques. Ainsi, les panneaux couvrent la totalité du pan incliné de la toit », conclut Denis Paquereau. Une solution Made in France, mais qui crée un surcoût à la construction.

(1) Céquami (Certification qualité en maisons individuelles) est un organisme créé en 1999, filiale commune au Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB) et à l’association Qualitel.


 

Infos maison

Constructeur :

La Bocaine
Téléphone : 02 51 66 92 24
Site web : www.labocaine.com

Lieu :

Vendée - la ferriere

Prix (hors foncier) :

De 200 001 à 300 000 euros

De 200 001 à 300 000 euros

Solutions constructives

Bloc béton

Maisons récompensées

Palmarès 2011 et 2012

Découvrez sur une carte la localisation des maisons récompensées en 2011 et en 2012.

carte de france

Nuage de Tags